“Żydzi wynocha z Francji!”

France: la manifestation des extrêmes

150 arrestations et 17 policiers blessés; certains manifestants scandaient “CRS, milice des juifs”

afpyu

A l’issue de la manifestation “Jour de Colère”, des centaines de manifestants ont lancé des projectiles, des bouteilles, des pétards, des barres de fer, des poubelles et des fumigènes contre les forces de l’ordre qui ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogènes.

Certains, masqués, criaient “CRS, milice des juifs”, selon l’AFP.

L’Union des étudiants juifs de France (UEJF) a condamné dans un communiqué, dimanche, “les slogans antisémites ainsi que des saluts nazis effectués en marge du défilé”.

“Ce ‘Jour de colère’ s’est transformé en jour de haine”, a estimé son président, Sacha Reingewirtz.

Selon un bilan communiqué en début de soirée par les forces de l’ordre, 17 policiers ont été blessés (dont un gravement après avoir reçu un pavé dans la mâchoire) et plus de 150 personnes ont été interpellées

Des revendications “pas très claires”JCD 4

17.000 personnes selon les médias, 120.000 selon les organisateurs, ont défilé dimanche dans les rues de Paris à l’appel du collectif “Jour de colère” aux cris de “Hollande démission”.

Ce collectif réunissait aussi bien des intégristes catholiques que des militants d’extrême droite, des monarchistes bretons ou des supporteurs du polémiste Dieudonné.

Selon le site d’informations français, LePoint.fr dont un envoyé spécial est sur les lieux, les revendications n’étaient pas très claires et les manifestants pour le moins divers. Un drapeau syrien, tenu par une femme voilée se mêle aux drapeaux tricolores ; des fans de Dieudonné brandissent des ananas ; et des catholiques en colère sont réunis sous un seul et même slogan : “Francs-maçons, ennemis de la nation”, écrit le journaliste du Point.

Selon le dossier de presse remis aux journalistes en marge de la manifestation, le collectif “Jour de colère appelle à “l’émergence d’un nouveau contrat social fondé sur les refus des partis de l’oligarchie, de droite comme de gauche”.

Propos antisémites et homophobesJDC 2

“Non au mariage homo”, “Europe sécession, la France est une Nation”, “Israël hors de l’Europe”, “Juif casse-toi la France n’est pas à toi”, ont scandé des manifestants en jetant des fumigènes et des pétards.

Sur Twitter, hashtag #JourDeColere reçoit des dizaines de tweets à la minute. “Nous vous rappelons que les étrangers tout comme les homos ne sont pas les bienvenus contrairement aux animaux de compagnie”, peut-on lire sur l’un d’entre eux.

Des journalistes ont été pris à partie et accusés d’être des “collabos” et des “salopes”.

TwitterEn marge de la manifestation, une dizaine de militantes du groupe Femen craient “allez brouter ailleurs” et “fachos au poteau”, avant d’être arrêtées par les forces de l’ordre.

Certains manifestants brandissaient des ananas et des drapeaux à l’effigie du portrait de Dieudonné en criant “liberté d’expression” dans une allusion à l’interdiction faite à l’humoriste controversé de jouer son spectacle “Le Mur”.

Les “quenelles” et les propos antisémites fusaient selon un témoin oculaire sous couvert d’anonymat.

Alain Soral, président de l’association nationaliste, à forte tendance islamophobe et antisémite, Égalité et réconciliation, était présent.

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/europe/140126-jour-de-colere

 

No comments yet.

Leave a Reply

Intronizacja
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE